Loading...
Compte-rendu de la caravane 20172017-08-02T09:54:54+00:00

Samedi 18 mars 2017

Top départ pour les participantes et pour Cœur de Gazelles !

C’est parti ! Parmi les 158 équipages présents sur le rallye cette année, 134 équipages partent de Nice aujourd’hui. Sensibles aux actions de solidarité portées par Cœur de Gazelles, les participantes s’investissent à leur manière pour soutenir l’association : « On fait le rallye pour Cœur de Gazelles » déclarent en cœur Amélie & Sandra de l’équipage 218.

Sous la tente qui regroupe les différents dons, on retrouve des kits d’hygiène bucco-dentaire, un échographe portable, du matériel orthopédique… Tout cela partira au Maroc, grâce aux camions Colissimo, partenaire transport officiel pour cette action Cœur de Gazelles. Au-delà de l’aspect sportif du Rallye, beaucoup de gazelles sont fières de participer au projet Cœur de Gazelles, comme Christine et Marie, de l’équipage 147, qui estiment que le rallye révèle l’ambition de contribuer à un projet porteur de sens.

Dans les allées du village départ, les passants peuvent aussi découvrir les actions de La Ligue contre le Cancer dont Cœur de Gazelles est un des partenaires financiers.

Après le départ des participantes, c’est au tour des camions Colissimo de prendre la route vers le Maroc.

Mercredi 22 mars 2017

M’douara ou les ultimes préparatifs de Cœur de Gazelles

C’est sous un soleil radieux que se réveille aujourd’hui Mdouara. L’équipe de Cœur de Gazelles, composée de 54 bénévoles, se retrouve pour le traditionnel briefing de bienvenue. Dans une ambiance chaleureuse, il est introduit par Dominique Serra, fondatrice du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, et animé par Marina Vrillacq, présidente de l’association.

Pour sa 16ème édition, la caravane Cœur de Gazelles propose 8 spécialités médicales. L’historique du suivi statistique des patients a permis d’identifier un nouveau besoin en soin dermatologique. Les gens viennent à pieds, parfois de très loin, il faut les satisfaire, et pour cela être organisé au mieux.

L’après-midi est rythmée par l’organisation des différents camions Aïcha (Les conserves de Meknès), partenaire logistique de Cœur de Gazelles. Chacun s’attèle joyeusement à la tâche : déchargement du matériel, tri, rangement, chargement… malgré les tempêtes de sable qui commencent à traverser le bivouac.

Suite à une promesse faite à des mineurs du petit village d’Oumladij, lors des reconnaissances terrains, un véhicule de dons part en direction du village, pendant qu’un autre prend la direction de l’hôpital d’Erfoud afin de lui déposer du matériel médical plus adapté au milieu hospitalier. En effet, Cœur de Gazelles agit également en renforcement des structures existantes.

Jeudi 23 mars 2017

Ouattara ou le lancement de la caravane Cœur de Gazelles

Au petit matin, les voitures de la caravane s’élancent sur les pistes : cap sur Ouattara ! C’est le premier jour de la caravane médicale de Cœur de Gazelles. Il y a déjà des familles qui arrivent à pied, tandis que d’autres attendent à l’ombre le long des maisons.

A 8h30, tout est en place. Les cabinets médicaux éphémères sont installés dans les maisons des villageois. A l’ouverture, tout le monde s’amasse pour se rendre au Service d’Accueil et d’Accompagnement (SAA) : les patients font remplir leur fiche de suivi par les infirmiers, qui identifient leurs maux et les redirigent ensuite vers les spécialistes.

Dans la journée, Larcen et Moujane, 18 et 21 ans, arrivent à l’arrière d’un véhicule. Victimes d’un accident de la route en janvier, ils sont aujourd’hui hémiplégiques. La prise en charge de leurs soins est peut-être la plus élevée de l’histoire de Cœur de Gazelles, mais c’est une obligation pour sa présidente Marina Vrillacq.

A la cellule des dons, une surprise attend les bénévoles : certains cartons ont été customisés, et leurs multiples couleurs tranchent avec la monotonie des cartons marrons. Une petite touche de gaieté apportée par l’équipage 123, qui s’est mobilisé en amont avec des élèves français pour les élèves marocains.

Environ 412 patients et 1128 consultations ont déjà été traités dans la journée. « Aujourd’hui c’était notre prologue à nous » déclare Sylvie, en charge de l’administratif. Cela signifie que c’était la journée du rodage, et que demain sera celle des ajustements.

Vendredi 24 mars 2017

Hassi Labiad ou la caravane aux portes des dunes de Merzouga

Aujourd’hui, une longue journée attend Cœur de Gazelles à Hassi Labiad. Accueillie dans un dispensaire construit par une association espagnole, l’équipe bénéficie de matériel récent et d’infrastructures presque neuves. Le village étant accessible par une route goudronnée, des patients arrivent des villes alentours comme Erfoud ou Rissani. La journée s’annonce longue.

Grâce à DomPlus, le partenaire mobilité de Cœur de Gazelles, les bénévoles distribuent des fauteuils roulants neufs aux patients atteints de problèmes de mobilité. Fatima par exemple, une jeune fille âgée de 15 ans était venue consulter une première fois il y a deux ans et avait déjà bénéficié d’un fauteuil roulant. N’étant plus adapté, il est remplacé par un nouveau à sa taille et en meilleur état.

A la fin de la journée, ce seront 529 patients qui auront été pris en charge.
Soit 1074 consultations
.

Pendant que les médecins s’occupent des patients, les bénévoles de l’éco-caravane, financée elle par la SNCF, ont une mission à part entière, celle de sensibiliser les populations, et surtout les jeunes, à l’environnement. Un jeu de carte ayant pour thème l’engagement sociétal de Cœur de Gazelles et le développement durable est ainsi proposés aux enfants, qui apprennent en passant un moment ludique et pédagogique.

L’action environnementale se manifeste également par l’ambition de Dominique Serra, accompagnée de l’équipage 500, la Team « Gazelles Cop 22 », de préparer l’avenir en introduisant une nouvelle catégorie au Rallye : la E-Gazelles à destination des véhicules électriques. Pour la première fois, un véhicule électrique traverse les circuits hors-pistes du désert lors de cette 27ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, et ce grâce à l’engagement de AR auto (solutions-ve.com).

Samedi 25 mars 2017

Cœur de Gazelles à Tisserdmine

Pour la troisième année consécutive, Karen accueille chaleureusement et gracieusement les membres de Cœur de Gazelles dans son auberge. Les chambres sont réquisitionnées et transformées en cabinet pour accueillir les villageois. La caravane est désormais attendue chaque année et constitue pour la plupart le seul rendez-vous médical de l’année.

Dans la journée, Christine Deschamps, la responsable hors-média de Volkswagen Véhicules Utilitaires, mécène de solidarité de Cœur de Gazelles, est venue rendre visite et donner un coup de main. Paul Belmondo est également passé sur la caravane médicale dans le cadre d’un reportage qu’il réalise sur le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Chacun met ainsi la main à la pâte pour soutenir toute l’équipe médicale.

Cette journée apporte aux médecins leur lot de challenges : un des patients a un kyste gros comme une balle de tennis sur la tête. Les chirurgiens décident de le lui retirer malgré les conditions. Une chirurgie digne d’une véritable prouesse ! Pour l’ophtalmologue Habiba aussi, les émotions sont au rdv. La lampe à fente, indispensable pour observer les structures internes de l’œil, a cessé de fonctionner dès l’installation. Heureusement pour les patients, le Ministère de la Santé Marocain s’est empressé d’en faire livrer une nouvelle.

Le sentiment dominant à la fin de la journée est celui d’une immense satisfaction,
celle de pouvoir se rendre utile auprès de ces populations.

Dimanche 26 mars 2017

Cœur de Gazelles, à la belle étoile !?

C’est la première fois que la caravane se rend à Tazoulait, village de 80 familles. Les membres de l’association locale attendent alignés et vêtus d’un gilet jaune devant l’entrée de l’école et du village.

L’engagement de Atol les Opticiens est une aubaine pour les patients de Cœur de Gazelle : environ 2 000 paires de lunettes de vue et de soleil neuves sont distribuées tout au long de la caravane, grâce aux deux opticiens présents sur place, qui réalisent les examens de vue.

Les Eaux Minérales d’Oulmès, autre partenaire de Cœur de Gazelles, viennent témoigner de leur soutien aux activités de la caravane en venant à la rencontre des équipes. Cette année, grâce à eux, une crèche sera construite avec les bouteilles plastiques vides, qui sont remplies de sable et servent à dresser des murs.

En fin de journée, l’émotion est à son comble. Mohamed, élu du village, remet officiellement à Marina Vrillacq un tableau de remerciement avec les inscriptions : « Les familles d’ici n’ont pas les moyens de se déplacer pour aller jusqu’aux hôpitaux, votre présence est une vraie fête ». Ce geste permet à tous de partager un moment de détente après le travail accompli.

Le soir, toute l’équipe prépare le bivouac pour la nuit et s’apprête enfin à se reposer lorsqu’une nouvelle surprise les interrompt. Un monsieur en mobylette vient chercher l’aide des gynécologues car sa femme est en plein accouchement et cela se passe assez mal. Les voilà donc repartis en pleine nuit pour une nouvelle intervention. Grâce à leur expérience, tout se passe bien et la petite Lina voit le jour en plein désert sous les étoiles marocaines.

Lundi 27 mars 2017

Cœur de Gazelles ou comment accompagner les femmes

Après 3h de route sur pistes à travers le désert, les mines de cuivre et Zagora, les voitures de la caravane arrivent à Blida. Le village est composé de 300 familles, la caravane y restera alors deux jours.

Sur les coups de midi, chaque spécialité est installée et l’équipe est au complet. Malgré les émotions de la veille, chacun retrouve ses responsabilités. Grâce à l’intervention de Cœur de Gazelles, l’école qui reçoit la caravane a maintenant un puit qui fonctionne et qui permet aux élèves d’avoir accès à l’eau.

L’équipe de gynécologie a beaucoup de travail aujourd’hui. Composée de deux sages-femmes et deux gynécologues, elle pratique notamment la technique du système D, et crée un véritable cocon pour les patientes qu’elle reçoit. De nombreuses échographies sont réalisées avec l’application Oscult de Oscadi. Claire, la gynécologue, déclare que « beaucoup de femmes viennent pour se rassurer, et seulement 1/10ème nécessite un traitement ». Nos 4 femmes s’appliquent alors à faire de la prévention et les rassurent.

La fin de journée se déroule dans une ambiance joyeuse, sous la musique des Gnawas. En une après-midi, ce sont plus de 300 personnes qui sont passées entre les mains des spécialistes de la caravane, qui accueilleront de nouveaux les populations à Blida demain.

Mardi 28 mars 2017

Cœur de Gazelles et la prise en charge du diabète

La deuxième journée à Blida commence sous un soleil radieux. La veille, 34 suivis de patients ont été réalisés, sur des personnes ayant des pathologies lourdes et nécessitant la plupart du temps d’être transférés vers les hôpitaux les plus proches. Cœur de Gazelles assure ainsi la prise de rendez-vous, le financement du transport et de l’opération.

Par exemple, les 15 cataractes dépistées hier, sur un total de 48 depuis le début du rallye, seront prises en charge financièrement grâce au soutien du Ministère de la Santé Marocain.

Le dépistage du diabète est également une spécialité proposée par la caravane médicale. L’association locale de chaque village indique aux populations de venir à jeun pour les personnes qui souhaitent se faire dépister par Cœur de Gazelles. Lorsqu’un cas est identifié, le patient est référé aux médecins Cœur de Gazelles pour une prise de médicaments puis auprès d’un endocrinologue. Maskomi, 72 ans, est équipé d’un appareil mais il n’a plus les bandelettes adaptées pour l’utiliser. Grâce aux dons des Gazelles, des bandelettes pour 6 mois lui sont remises.

Suite à l’analyse du profil des patients des années précédentes, la dermatologie est une nouvelle spécialité sur la caravane médicale cette année. Des cas de leishmaniose, de teigne, tuberculose et de lèpres ont été diagnostiqués par le docteur Achraf, le dermatologue de l’équipe.

Une fois leur travail accompli, les médecins de Cœur de Gazelles prennent la route, direction le désert. Ils dormiront ce soir chez l’habitant après avoir partagé un bon repas.

Mercredi 29 mars 2017

Coeur de Gazelles, ils en ont sous la dent

El Merja, 2ème jour de cette deuxième étape marathon. Il fait très chaud. La fatigue se fait sentir, l’équipe n’est pas au meilleur de sa forme mais chacun reste fidèle à son poste.

Arrivés à El Meria, les dentistes de la caravane médicale déballent les six malles de matériel. Cette spécialité dentaire est proposée aux patients grâce au soutien de Volkwagen Véhicules Utilitaires, mécène de solidarité. Johanna, la responsable du pôle dentaire, se mobilise toute l’année pour réunir des dons de représentants médicaux.

Cette année, l’équipage 230, qui travaille dans les implants dentaires, a aussi rassemblé du matériel : seringue d’anesthésie, contre angle pour l’unit portable, échantillons de dentifrice…

Les dentistes confient que l’hygiène bucco-dentaire des patients est relativement bonne cette année. Un cas particulier s’est d’ailleurs présenté puisqu’ils ont pu détecter une grossesse en observant une inflammation de la gencive ! Après consultation auprès de la gynécologue de Cœur de Gazelles, la grossesse a été confirmée.

Petite nouveauté, l’équipe de France 5, présente tout au long de la caravane pour réaliser un reportage sur l’action mise en place par l’association. Les journalistes du Magazine de la Santé, Timothée et Céline, quittent l’équipe après plusieurs jours passés en immersion complète avec Cœur de Gazelles. Leur reportage sera diffusé dans la série documentaire « In Vivo » du Magazine de la Santé, du 22 au 26 mai sur France 5 de 13h40 à 14h30.

Jeudi 30 mars 2017

Cœur de Gazelles ou « la plus grande officine du désert marocain »

M’Remina, dernier village de la caravane médicale pour cette 27ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Le lieu est connu d’une partie de l’équipe puisqu’elle s’y était rendue il y a deux ans. Pendant la visite, on peut y lire sur les murs des poèmes laissés par les enfants de l’école après le premier passage de la caravane. Les médecins n’y sont pas indifférents.

En installant les cartons de médicaments, Khalid, le responsable de la pharmacie, indique qu’il s’agit de « la plus grande officine du désert marocain ». Pour répondre aux besoins de chaque patient, un grand travail de préparation se fait en amont. A l’aide d’une étude sur le profil des patients réalisée sur 3 ans, les médecins peuvent déterminer avant le Rallye les stocks nécessaires pour la caravane.

Les médicaments les plus demandés par les patients sont notamment le paracétamol, les antalgiques, les anti-inflammatoires, les antispasmodiques, les vitamines et le fer. Ils sont achetés par Cœur de Gazelles auprès du circuit de distribution marocain classique. A ce jour, la caravane médicale Cœur de Gazelle a distribué 90% de son stock de médicaments, prévu pour ces 8 jours d’actions sur le terrain.

Dans l’après-midi, un carton de livres est remis au professeur de l’école pour les élèves. Un échange épistolaire entre les écoliers marocains et les écoliers français est prévu. A l’atelier administratif, les dernières fiches patients sont comptabilisées afin de faire le point sur les statistiques globales de la caravane cette année.

Ce soir, l’équipe fêtera ses derniers instants au cœur du désert marocain avec les Gazelles avant d’admirer leur arrivée sur la plage d’Essaouira samedi matin.

En bref

9 610 actes médicaux, dont 4 812 consultations médicales, ont été réalisés en 2017, sur 8 jours

– 1 787 consultations Médecine Généraliste / Neurologie
– 690 consultations Pédiatriques
– 283 consultations Gynécologiques et 128 Échographies
– 417 dépistages du Diabète
– 465 consultations Dentaires
– 3 795 prescriptions
– 705 consultations optiques et 486 paires de lunettes affectées
– 353 consultations ophtalmologiques
– 1 181 personnes sensibilisées à l’hygiène bucco-dentaire et à l’environnement. Elles ont toutes reçu un sac en coton pour mettre « k.o » le sac en plastique
– 9 420 personnes ont reçu un sac de dons adapté à leurs besoins

194 patients nécessitant des soins complémentaires sont actuellement suivis par nos médecins. Parmi eux, 76 sont atteints de cataracte et seront opérés courant 2017, et 48 doivent effectuer des examens plus approfondis.
Ces patients sont pris en charge par une infirmière de Cœur de Gazelles, qui s’occupe des rdv, des transferts vers les hôpitaux, et des traitements et opérations éventuels.

Gazelles TV

L’équipe de la Gazelles TV est venue rendre visite à Cœur de Gazelles lors de la 27ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc.